Overblog Seguir este blog
Edit page Administration Create my blog
/ / /

Depuis le n°0, la fiction est présente dans les pages de I Want to Believe, grâce à la cosmogonie publiée en épisode de Saül Shao Gaël. Le numéro 4 a cependant accueilli deux nouveaux auteurs, deux nouvelles, et nous l'espérons, l'expérience se prolongera.

 


noir webclockdog lilnoir web

  Clockdog de Saül Shao Gaël - Ad Astra de Joan Kaplan - La Grotte de Ben Philippe

 


clockdog lil

rédigé par Saul Shao Gael depuis le numéro 1 (ainsi que le n°0 comprenant une introduction préliminaire)

récit cosmologique, donc grandiose, grandiloquant, fougueux et hargneux, aux personnages allégoriques complexes, manichéens peut-être mais fondus de yang dans leur yin tout aussi sûrement, Clockdog de Saul Shao Gael est la pierre angulaire de l'édifice philosophique et fabuleux de la publication I Want To Believe.

texte extrait du numéro zéro du fanzine I Want To Believe :

 

Proton, Corps Lumière et Corps Jus.

Proton est entité majeure de l’Imagination, assimilé à l’aspect solide de cet espace, c’est-à-dire à l’espace habitable de l’Imagination, et le plus ressemblant au Réel. Il est par conséquent la forme de simulacre la plus trompeuse, terrain des insinuations viciées les plus graves; on lui prête aisément la forme trompeuse des sols indécis, des grottes, des souterrains, de la grosse terre.

Proton est une entité chaude et pernicieuse. Il agit sur l’organisme réel comme une drogue, mais puise sa substance de lui seul, existe sui generis. Or tous les processus d’addiction, comme des rancœurs ou des pulsions tenaces, procèdent de Proton, n’en sont que l’influence. Un corps peut se composer de Proton; la puissance de Proton endolorit et plonge dans l’amnésie du Réel, qui est son parfait ennemi, car son démenti.

Proton est la chaleur accablante du soleil, qui est de la terre en fusion, il est la lumière orange des astres pernicieux, le feu broyeur des marécages chimiques. L’organisme brûle d’un feu biologique, et bientôt tout ce feu du corps n’est plus que Proton, qui s’étale à la digestion et aux appareils génitaux, qui abreuve la végétation cérébrale avec la fièvre: et l’être humain n’est plus que la fade brume exhalée de ces grosses salades spirituelles qui lui sont poussées; la fonction humaine n’est plus que cela, et le reste de son corps, moite et putride, cela c’est Proton, le vainqueur.

Mais il y a Corps Lumière, qui est l’ennemi de Proton; Corps Lumière, Christ par exemple, car le Corps Lumière est une volonté blanche et limpide, issue de la Porte de l’Erreur pour nous, et ramenant de son flot fragile les corps vers le Réel. Mais s’effeuille son action, et s’effrite : 

 Car oui, il y a le Corps Lumière, qui purifie de ses ruisseaux de perles les putréfactions du corps et du cœur; mais il y a aussi Corps Jus, l’électrique, le noir.

Corps Jus, ou Soïnoh, la givre aux dents, le ciel noir de métal, les étoiles grésillantes; Corps Jus disperse et fait la nuit; ricane dans les aiguilles et les jaspes; il haït Proton, Proton le rongeur. Mais il trompe le Corps Lumière, car il est de foudre et de filaments bleus; or l’action de Corps Jus s’insinue, disperse, et glace. Quand la lumière doucement s’y fait, dans l’organisme à peine assaini, sous la bonté de Corps Lumière, la lumière s’effrite, car les foudres éblouissent et dispersent, les foudres de Corps Jus.

Le corps brûle d’un feu biologique, mais Proton s’en empare à mesure; or, Corps Lumière s’y insinue, rafraîchissant et silencieux, et la pureté s’y installe; mais la pureté ne s‘y fait pas: c’est le noir. C’est le noir Corps Jus qui oublie, amnésie, qui disperse Proton, qui le perce, mais qui s’est perdu.

iwtb-2 1490

----------------------------

SAUL SHAO GAEL :

Diplomé de l'université de Pau, en Lettres Modernes, et université de Nantes. Vit à Tien Jin (Chine).

CLOCKDOG (cosmogonie, n°0, 1 etc).

LES CASTORS BLEUS (article, n°3)

 

 

noir web   AD ASTRA

Nouvelle de sexe-fiction cablée.

----------------------------

JOAN KAPLAN :

boulangère autodidacte. ne se sépare jamais de sa timbale en argent massif. vit sur l'Ile d'Oléron.

AD ASTRA (nouvelle, n°4)

 

 

 

noir web   LA GROTTE

Récit architectural moite.

----------------------------

BEN PHILIPPE :

plongeur en eau trouble. 

LA GROTTE (récit, n°4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Compartir esta página

Repost 0
Published by

le fanzine I WANT TO BELIEVE

est publié par la Manufacture Errata

manufacturerrata@hotmail.com /

29 avenue du 18ème R.I. 64000 PAU - FRANCE.

tampon-errata2

DEJA PARUS

IWTB4 - front cover-copia-1 iwtb3terspecial-scan-recadre.jpg iwanttobelieve 3bis-scan 2cut iwtb3-scan front iwtb1-scan b-iwtb1bis b-iwtb1 b-iwtb0

SF goodies from ERRATA

attributs-1

 

...................................................................................................................................................................

 

IWTBcoverscollection